Amicale Ferroviaire Nord 77
06.27.83.43.71 / secretariat@afnord77.com

DV-La construction

Parlons aiguillage

Tout de suite après la pose définitive des voies sur les trois modules, il a fallu penser:
– 1 – à la manière de câbler l’alimentation des voies.
– 2 – à la manière d’alimenter les différentes aiguilles.
– 3 -à la liaison entre les modules entre eux, d’une part, et du TCO, d’autre part.

Et l’on a attaqué, »bille en tête », l’alimentation des voies. C’est du digital! Mais compte tenu de la complexité du réseau, il fallait bien que des court-circuits apparaissent dans les différents croisements nécessaires pour arriver au but d’une manoeuvre. Notre ami Bruno s’est penché sur cet épineux problème et a recommandé…une coupure par ci, une réalimentation par là, et une obligatoire inversion de sens en fonction de la position de certaines aiguilles. Bruno,pour des raisons familiales, ne pouvant être présent pendant un certain temps, a bien donné des instructions qui n’ont pas toujours été comprises. D’où un retard important. Il semble, enfin que la traction devrait fonctionner – sur le plan théorique toutefois. Ce sont les essais dynamiques qui nous le diront.

– Au tout début, l’alimentation des aiguillages semblait ne pas poser de problèmes mais…Le module 1 comporte 11 aiguillages, ce qui signifie que, rien que pour l’alimentation des aiguilles, il faut emmener 22 fils de commande plus 1 commun. Rajoutons 2 fils pour l’éclairage, cela donne 25 fils de liaison entre le module 1 et le module2. Le module 3 comporte 8 aiguillages, soir 16 fils+1commun+6 fils de commande de la plaque tournante+2fils pour l’éclairage; au total 25 fils de liaison entre le module 3 et le module 2. Rajoutons les fils des 7 aiguilles du module 2 = 14+1+2éclairage soit 19 fils. Et tout ça va au TCO! Au mieux, ce sont 65 fils à raccorder au TCO! Où trouver la prise qui va bien?
Afin de limiter le nombre de fils de liaison entre les modules et le TCO, Bruno a envisagé de placer, sous chaque module, un circuit électronique de commande des aiguilles.
Le câblage des alimentations des aiguillages avait été réalisé suivant le mode antique, soit deux fils par aiguille, et mis en attente sur des dominos en attente des liaisons entre modules, d’une part, du TCO, d’autre part. Il a donc fallu repenser et modifier totalement ce qui avait été fait, en fonction de l’emplacement de chaque circuit de commande. C’est ce à quoi il a fallu s’atteler (Photo1-au début) (Photo2-le vide sur la barette.) (Photo3-les fils attendent la carte électronique) (Photo4- liaison de la carte vers le TCO)
Nous sommes sur le point de terminer le travail. Il reste – et ce n’est pas le plus facile – les connexions entre les modules, d’une part et du TCO, d’autre part.
Il faut dire que nous aurons aligné presque 150 mètres de fil!

Comments are closed.