Amicale Ferroviaire Nord 77
06.27.83.43.71 / secretariat@afnord77.com

Le réseau d’Edouard


Le réseau « Nostalgie » d’Edouard

L’idée initiale est de montrer ce que l’on pouvait faire avec le matériel dont disposaient les amateurs du modélisme ferroviaire dans les années 1955/1960. A cette époque, l’électronique était composée de circuits cablés autour de lampes alimentées par de fortes tensions. Nous n’étions pas dans le domaine de la miniaturisation. Un ordinateur (une nouveauté à l’époque!), avec une capacité mémoire de cent fois inférieure à celle d’un « micro » actuel ne pouvait loger que dans une pièce de 50 m2 avec tout un système de climatisation régulé au dixième de degré près.
Mais le modélisme ferroviaire était en plein progrès, le 1/87°commençait à gagner ses galons et il existait des fabricants comme FLEISCHMANN, MARKLIN (très sophistiqués mais chers), HORNBY marque produite par Meccano, JEP (plus abordables mais très réalistes dans leur reproduction) et JOUEF, véritable train jouet dont le cahier des charges était plus d’être à la portée des bourses que de rivaliser avec les marques allemandes.
Edouard a voulu reconstituer un réseau exclusivement composé de matériel de marque « HORNBY AcHo » datant de cette époque, avec les éléments existant à cette époque. Sur ce réseau, vous ne pourrez trouver aucun matériel de moins de 50 ans. Dans un premier temps, il sera présenté sur deux panneaux de 1,20 x1,20 m. Un troisième panneau viendra s’intercaler comme « une rallonge de salle à manger » constitué uniquement de lignes droites afin de voir les rames rouler dans des compositions de plusieurs voitures et wagons, et de s’arrêter dans une gare aux dimensions respectables. Une extension est prévue… pour plus tard, intégrant certains accessoires de l’époque n’ayant pas pu être installés dans le réseau principal (comme le passage à niveau et le pont).
Nous allons, avec des photos, vous montrer l’avancement des travaux. Le chantier a débuté le fin octobre 2014. Edouard est un perfectionniste: il faut que tout soit parfait….et que ça plaise aussi bien à lui qu’à tout le monde! Il trouve une aide précieuse auprès d’Hervé qui met sa patience (!) et ses compétences, notamment en électricité, au service de cette première carte postale d’un temps où nos gares s’emplissaient encore de sifflets et crissement de freins s’évanouissant dans d’insaisissables volutes de fumée.
Nous avons inséré un petit diaporama qui retrace:

Les débuts de la mise en place

(Le diaporama demande quelques secondes avant de s’afficher. Ne vous affolez pas si vous voyez une page blanche au début!)

Nous avons réalisé un petit film montrant le circuit, en principe au stade final, avec une:

BB 16009 « Paris-Lille »

Dire, avec Edouard, qu’un circuit est définitif relève d’une grande ignorance des idées créatrices de ce dernier. Il vous surprendra toujours par une nouvelle modification qu’il a imaginée en dernière minute.
il y a eu une accélération des fréquences de travail qui se font en dehors des jours d’ouverture, avec son désormais complice, Hervé. Il n’est pas rare de les voir le mardi, le jeudi et quelques fois le vendredi affairés à ce réseau. L’objectif final est la présentation de ce circuit à l’exposition de MONTRY Fin janvier 2015… et il reste le cablage. Plus une grosse tuile! En finalisant l’infrastructure, il nous manque un millimètre pour loger un des quais de la gare. Il va falloir y remédier dans les tous prochains jours. Nous sommes le 28 décembre 2014!!

Et puis! sur deux modules de 1,20m chacun, c’est bien! Mais ce serait mieux si on intercalait un module central. Notre gare serait plus importante. Dont acte, on rajoute un module. C’est simple.20150127_181713modp
Mais jusque là, nous n’en étions qu’au stade des essais, un simple fil (pardon! il en faut deux!) allait des transfos vers les lignes. ni les aiguilles ni les feux n’étaient opérationnels. Là, encore, Edouard a ses exigences: « Là, je veux une zone d’arrêt avec un feu, là c’est une aiguille qui commande un autre feu etc… ». De quoi donner de bonnes migraines à Hervé pour trouver le schéma de base, il ne manque plus qu’à réaliser le cablage. Le temps court… Le circuit doit être totalement être opérationnel pour l’expo de Montry, les 30, 31 janvier et 1er février 2015. Ce ne sont plus quelques après-midi par semaines il faut mettre les bouchées doubles: dorénavent on travaillera tous les jours

Le résultat – et nous en sommes fiers – tout a fonctionné, immédiatement après montage; durant les deux jours de l’exposition de Montry, sans heurt ni panne de quelque sorte. Les assemblages et démontages sont fait en un temps record (moins de 30 minutes). nous avons fait un petit film que vous pouvez voir ci-contre.