Amicale Ferroviaire Nord 77
06.27.83.43.71 / secretariat@afnord77.com

DV-La construction 2

15 juin 2014:
Il ne faut pas croire que nous nous endormons mais… le travail de câblage n’est pas très intéressant à voir, bien qu’il soit très important et délicat. D’autre part, un travail de construction de maquettes de toutes sortes est en cours de réalisation chez chacun des membres qui n’exposent leur chef-d’oeuvre que lorsque ce dernier est achevé. La photo finale sera, alors réalisée. Les décors, bâtiments, ponts roulant…de ce dépôt de locomotives sont entièrement réalisés en carton par nos maquettistes. Nous reviendrons sur ce travail, à domicile, de chacun.

Alors que tout semblait aller dans le bon sens et que les choses évoluaient favorablement, il est apparu que la complexité des croisements et aiguillages de ce dépôt de locomotives allaient, en toute certitude, poser des problèmes – même en digital – d’alimentation. Bruno s’est attaqué au problème, l’a résolu. Les modifications de câblage – et Dieu sait qu’il y en a, commencent à être exécutées.
Il a donc fallu réétudier, module par module, la compatibilité des différents branchements. Cela a été, en pleine période de vacances, un frein sérieux dans l’avancement des travaux.
La plaque tournante aussi a posé des soucis. Personne n’est « germanophile ». Une traduction a enfin pu être faite; les choses vont aller beaucoup mieux. L’équipe, enfin revenue après de longues vacances, (tant il est vrai que les retraités que nous sommes ont besoin de plus de vacances que les autres!) est de nouveau au travail.

Après un nouvel arrêt, en raison de participations à quelques expositions, où le plus important était de vérifier et maintenir en bon état de marche les différents modules, les travaux recommencent. C’est maintenant au tour des décorateurs et maquettistes, de se pencher sur les installations des décors et bâtiments divers. En ce qui les concerne, ils avaient déjà travaillé à domicile.. et on a vu des maquettes de toutes sortes apparaître. Voici quelques photos illustrant le travail des équipes. Nous sommes à la mi-mars 2015.

Quelques photos, prises sur le vif,illustrent l’avancement des travaux, par exemple « le saupoudrage du ballast par l’Ami Claude, la mise en place d’un pylône d’éclairage, par René et Roger, tandis qu’Arnaud a été « mis au charbon »pour que le décor soit plus réaliste (Pour un dépôt de locomotive, le charbon est l’aliment de base!!). Pendant ce temps, un problème de conception électrique est à l’étude avec Bruno, Edouard et Hervé. Même Jean, notre président, « Travaille » (oui, oui, ça lui arrive!!).

On travaille beaucoup sur la partie « Rotonde »: Il faut assurer la concordance des voies entrant dans cette dernière et celles venant du pont tournant. C’est un exercice que nous avons filmé (en partie) et que nous vous proposons sous la rubrique ajustage de précision
Pour autant, et malgré une étude précise, une modification du câblage sur la section « traction » est nécessaire. Un nouveau concept a été mis au point. De plus, nous avons été retardé par l’attente de relais de télécommande que le fournisseur a mis plus de trois mois à nous fournir ( La commande date de Mars!). De ce fait, il a été impossible de procéder au câblage des circuits de commande des aiguillages. La gravure des plaques de circuit imprimé a, enfin, débuté ce jeudi 4 juin 2015. Les tresses de liaison entres les modules ( pas moins de 25 conducteurs chacune) sont en cours d’élaboration.
Avant de procéder à la fabrication des circuits imprimés de commande des aiguilles avec notre matériel de révélation de plaques de gravure photosensibles, nous avons cru bon de faire un circuit simple qui permet, tout simplement, la mise en place de résistances. C’est un succès qui nous confirme que les temps d’exposition que nous avons retenus sont valables.
Nous avons « révélé » la première plaque de commande d’aiguillage qui permet de n’avoir qu’un seul fil, venant du TCO, pour les mouvements des aiguilles. Notre spécialiste, Bruno, concepteur de ce type de commande, a ensuite mis en place et soudé les composants. Il reste encore deux plaques à constituer pour les modules, et une spéciale pour le TCO.
Pendant ce temps, on ne perd pas son temps chez les « décorateurs » qui poursuivent leur travail de « saupoudrage » et de collage du décor.(Claude manie très bien la seringue)

18 septembre 2015:
Enfin, les électriciens commencent à agir! Il était temps… Parce que l’on nous a dit qu’il fallait que l’ensemble soit terminé… et fonctionnel pour l’expo des 24 et 25 septembre.
La menuiserie de caisse du TCO attendait les premiers éléments: un couvercle et les composants (interrupteurs de commande, leds de signalisation et cablages de liaison. Opération menée à bien.
Parallèlement, il a fallu préparer les emplacements des cartes électroniques de commande (Une pour chaque module), précabler les liaisons entre modules et TCO, et enfin réunir le tout.
Nous avons eu à coeur de faire des cablages bien organisés de façon que les dessous de modules ne soient pas de « embrouillaminis » de cables et fils divers.Nous vous présentons quelques photos prises au cours de l’avancement du travail comme: le cablage d’une tresse, ensuite le précablage des commandes d’aiguilles du module 1, la mise en place de la tresse de liaison avec le TCO, et enfin la mise en place de la carte électronique.
Les premiers essais se sont révélés positifs. Nous pensons que les différentes équipes peuvent être fiers du travail réalisé sur cet ensemble complexe, très sophistiqué faisant appel à une fonctionnalité nouvelle avec une électronique entièrement réalisée par nos ingénieurs.
Pour en terminer, nous vous faisons part des photos des dessous des modules :Dessous du module 1Dessous du module 2 Dessous du module 3